Partager
Actualités
primaire

"C’est une obsession en France, de dire que l’école nivelle par le bas"

François Dubet - Réforme du collège
© DR
En ces jours de rentrée, il semblait important de faire un point sur l'école. Beaucoup de livres sont parus, dont "10 propositions pour changer d'école" de François Dubet (sociologue et directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales (EHESS)) et Marie Duru-Bellat. Rencontre.

LEA : On a souvent entendu ces derniers mois que l'école nivelait par le bas. Qu'en pensez-vous ?

François Dubet : Depuis la création de l’école publique, les travaux d’historiens en témoignent, c’est une obsession en France, de dire que l’école nivelle par le bas.

À chaque fois que la priorité est de s’occuper des élèves moyens et faibles, car il ne faut pas les laisser sur le côté, automatiquement on pense que cela va niveler par le bas. Le discours était le même quand on a ouvert l’entrée en 6e ou quand on est passé de 35 à 80 % de bacheliers. Certaines personnes pensent que la fonction de l’école est de sélectionner les meilleurs et de les pousser le plus vite et le plus loin possible. C’est un débat de fond.

Je ne vois pas en quoi cette réforme nivelle par le bas. Les scandinaves qui traitent tous leurs élèves ensemble sans les distinguer n’ont pas nivelé par le bas. Les Japonais, les Coréens, les Canadiens non plus...

Je crée mon compte et j'obtiens 10 crédits
J'y vais
0 commentaire(s)