Partager
Actualités
primaire

"Le numérique peut-il sauver l’école ?"

"Le numérique peut-il sauver l’école ?"
C'est la question posée lors de la 1ère controverse qui s'est tenue samedi 19 mars aux Controverses de Descartes sur le thème "L’école entre révélation et élévation". Présidée par Serge Boismare (Psychopédagogue, formateur près des écoles de Genève), cette première controverse invitait Alain Bentolila (professeur de linguistique à l’Université Paris Descartes) et Serge Tisseron (psychiatre, docteur en psychologie) à débattre.

Alain Bentolila estime qu’il s’agit là d’une question un peu provocatrice qui soulève deux autres questions : De quoi souffre l’école ? Et qu’est-ce que veut dire exactement "sauver l’école" ? Il rappelle qu'en effet, l'école souffre d'injustice et nous refusons que la destinée scolaire des enfants soit scellée dès la maternelle et le cours préparatoire. La pénurie de vocabulaire très tôt dans le parcours de certains enfants entraine en effet de grandes difficultés pour apprendre à lire et à écrire. Et nous savons que dès l’entrée au collège les enfants les plus fragiles seront "sacrifiés". "Nous refusons que le parcours de ces enfants "mal nés" soit celui-ci.", martèle Alain Bentolila.

Dans ce contexte, la question est donc de savoir ce que le numérique "peut y faire" ? Comme le souligne Alain Bentolila, "le numérique ne peut pas rendre seul "l’injuste", "juste"." Il peut seulement contribuer à mettre plus de sens, plus d’équité, plus de justice dans l’école,...

Je crée mon compte et j'obtiens 10 crédits
J'y vais
0 commentaire(s)