Partager
Dossiers
primaire
Entretien

Une expérience de l’altérité

Une expérience de l’altérité
© Picture-Factory / Fotolia
Pierre Bédécarrats fut longtemps professeur des écoles dans des classes à plusieurs cours. Il est l’un des rares auteurs à s’être penché sur cette question (1). Source d’inquiétude souvent pour les parents, mais parfois aussi pour les (jeunes) enseignants, la classe multiniveaux qui fut longtemps un modèle très répandu sur notre territoire peut-être aussi source d’enrichissement... et d’épanouissement.

 

Comment apaiser les inquiétudes de parents qui voient la classe multiniveaux d’un très mauvais œil ?

Pierre Bédécarrats : Bien qu’étant la plus répandue sur le territoire, la classe multiniveaux est très souvent considérée comme un "accident" de la forme scolaire dont la norme communément acceptée depuis un siècle et demi est : une classe d’âge, une salle, un maître. De ce fait, les parents considèrent souvent que leur enfant est confronté à une situation anormale quand il se retrouve dans une telle classe. Les inquiétudes se manifestent alors par la crainte de le voir régresser au contact d’enfants plus jeunes, de le voir délaissé par la maîtresse ou le maître accaparé par les autres divisions… Et puis, rester plusieurs années avec le même enseignant n’est-il pas faire courir un risque à l’élève si tout ne se passe pas bien ? Sans compter que rester plusieurs années dans la même classe interdirait à l’enfant de vivre les ruptures que...

Je crée mon compte pour accéder à l'ensemble du dossier
J'y vais