Jeu-concours : Le crayon magique de Malala

Jeu-concours : Le crayon magique de Malala

Présentation du jeu-concours

Partager
Projets pédagogiques
élémentaire
En partenariat

Présentation du jeu-concours

jeu, concours, Malala, crayon magique, illustration, rêve
©2017, Gautier-Languereau/Hachette Livre pour l’édition française. Illustrations Kerascoët.
Au cœur du Pakistan, une toute jeune fille prénommée Malala rêve d'avoir un crayon magique qu'elle utiliserait pour... fermer la porte de sa chambre à clef et éviter que ses frères ne viennent l'embêter, effacer l'odeur des poubelles devant chez elle... Mais plus elle grandit, plus ses rêves évoluent. Dans le cadre du jeu-concours, nous proposons à vos élèves (cycles 2 et 3) de se munir du crayon magique de Malala et de nous raconter leur rêve, à l’instar de cette jeune femme Prix Nobel de la paix. Le jeu-concours proposé en partenariat avec les éditions Gautier-Languereau est ouvert à tous les enseignants inscrits sur notre site. Tous à vos crayons magiques !

Objet du concours

Ce jeu concours s’inspire de l’album Le crayon magique de Malala (Gautier-Languereau, 2017), dans lequel la jeune femme raconte sa propre histoire. Née le 12 juillet 1997 au Pakistan, la petite Malala vit une enfance heureuse, entourée de sa famille. Elle mesure déjà la chance qu’elle a de pouvoir aller à l’école, de lire des livres. Mais en 2007, les talibans envahissent sa région, interdisent l’école aux filles avant de la fermer. La suite de l’histoire de la jeune femme est connue : son agression par un taliban quand son école réouvre, sa fuite en Grande-Bretagne pour être soignée et surtout le combat qu’elle mène depuis pour le droit à l’éducation et à la lecture pour tous.

Dans l’album, Malala Yousafzai partage ses rêves, ceux qu’elle a dessinés enfant grâce au “crayon magique”, ceux qu’elle a réalisés plus grande et ceux pour lesquels elle continue de se battre.

À travers ce jeu-concours, nous proposons à vos élèves de cycles 2 et...

Je crée mon compte pour accéder à l'ensemble du dossier
J'y vais
16 commentaire(s)