Partager
Actualités
élémentaire

Hergé

Hergé, bande dessinée, Grand Palais, exposition, art
Hergé @ Adagp, Paris, 2016 © Hergé-Moulinsart
Le père de Tintin, ce pur vecteur de l’aventure selon Benoît Peeters, a les honneurs du Grand Palais. Tintinolâtres et Tintinophiles s’y retrouveront étonnés. Le travail préparatoire des bandes dessinées, les essais de peinture, la publicité, le graphisme des lettres, toutes les facettes du talent de Georges Rémi sont présentées, dont la moindre, dans les débuts, était paradoxalement le personnage de Tintin. Tintintophobes s’il en est, s’abstenir.

Dans ce Grand Palais consacré aux expositions d’exception, la bande dessinée n’avait jamais eu le droit d’entrer. Parce que Georges Rémi avait un talent exceptionnel dans ce domaine (et dans bien d’autres), la RMN-GP et le Musée Hergé lui consacrent une exposition dont l’intérêt ne se limite pas à Tintin seul, même s’il en constitue le pivot et la raison d’être. En effet, au fil de la déambulation se révèle un des aspects les moins connus d’Hergé, son travail de graphiste publicitaire que de nombreuses affiches, ainsi que les lettres qu’il a créées, illustrent. Ainsi sommes-nous amenés à mieux connaître le fabuleux dessinateur, à comprendre ce qui le guidait, à saisir la complexité de ses engagements. À interroger sur de nouvelles bases les poncifs ou les préjugés qui entourent l’œuvre et l’homme.

À différentes époques, depuis 1930, mais surtout après la Seconde guerre mondiale, jusqu’à aujourd’hui, les adultes offrent a...

Je crée mon compte et j'obtiens 10 crédits
J'y vais
0 commentaire(s)