La pédagogie différenciée

Par Daniel Nielsen
Introduction
Introduction
Dans le dictionnaire, une classe, c’est un groupe d’élèves de même âge et de même niveau qui apprennent ensemble. Mais pourtant, on entend souvent en salle des maîtres que les classes sont de plus en plus hétérogènes. C’est une réalité à laquelle il faut adapter les situations d’apprentissage : pour des élèves différents, il faut pratiquer une pédagogie différenciée.
La pédagogie différenciée
© Luis Louro / Shutterstock

En ouverture de ce dossier, Philippe Meirieu retrace, dans l’interview, les origines de ce que l’on appelle maintenant la pédagogie différenciée par opposition à la pédagogie dite traditionnelle ou au cours magistral. Il la remet en perspective avec les programmes actuels et nous montre comment la mettre en pratique.

Dans son analyse du cadre conceptuel de la pédagogie différenciée, Bruno Robbes utilise les apports de la psychologie pour structurer une pédagogie plus attentive aux besoins des élèves. À partir du moment où il abandonne le cours magistral pour faire travailler ses élèves en ateliers, chaque enseignant fait de la pédagogie différenciée comme Monsieur Jourdain de la prose. Mais systématiser cette différenciation dans un certain nombre d’apprentissages nécessite de poser des objectifs précis et de connaître les limites de cette forme de pédagogie. Différentes pratiques peuvent être mises en œuvre : la pédagogie par contrat, par ateliers, le projet personnalisé et le tutorat.

Sophie Braillon, dans sa classe de petite et moyenne section de maternelle, a commencé à utiliser la pédagogie par ateliers dans deux domaines : le graphisme et les mathématiques. Ell...

Abonnez-vous pour accéder à l'intégralité de ce contenu.

Abonnez-vous pour accéder à l'intégralité de ce contenu.

Commentaires

Ils ont commenté...

je trouve très intéressant cette pédagogie différentiée et solliciterais un modèle de module de formation d'enseignants.

Subscribe to access comments

Abonnez-vous pour accéder aux commentaires de ce contenu.

Dernières publications "Gestion de classe"

Le jeu, une pratique et un processus d’apprentissage
Ce bloc-notes s’étoffera de nouvelles propositions au cours de l’année. Dans un premier temps, deux ouvrages généraux livrent, pour l’un, une analyse sur les relations jeu et apprentissage et, pour l’autre, une réflexion sur le jeu et la culture...
Faire vivre les coins de jeux

Faire vivre les coins de jeux

1
Abonné(e)s
Maternelle
"Pour que les enfants parlent, il faut qu’ils pensent et pour qu’ils pensent il faut qu’ils vivent", disait en substance Pauline Kergomard. Des coins de jeux évolutifs et vivants en sont une condition.
Coins de jeux et acquisitions

Coins de jeux et acquisitions

Abonné(e)s
Maternelle
En marge des activités dans les coins de jeux, des séances sont consacrées à développer des compétences relevant des domaines suivants : "Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions" (langage oral et langage écrit), "Organiser et prendre des...
Une expérience de l’altérité
Pierre Bédécarrats fut longtemps professeur des écoles dans des classes à plusieurs cours. Il est l’un des rares auteurs à s’être penché sur cette question (1). Source d’inquiétude souvent pour les parents, mais parfois aussi pour les (jeunes)...
Les spécificités pédagogiques de la classe à plusieurs cours
La classe à multiniveaux n’est pas si différente de la classe à un cours qu’on le pense parfois. Cependant, son organisation, sa disposition et sa conduite doivent prendre en compte ses temporalités particulières et les différences d’âge de ses...